Citations

Calvin et l’Argent (Témoignage Chrétien)

Citation Publié le Mis à jour le

Calvin_et_l_argent Ce billet pour partager l’intéressant article sur Calvin & l’argent paru dans le supplément de mai de Témoignage Chrétien et vous encourager à soutenir ce magazine proclamant clairement l’Evangile en abordant des questions sociales, politique. Ouvert sur notre société actuelle, il sait aussi en questionner avec courage les excès ou les ombres. Les suppléments mensuels sont de très bonne facture et proposent des articles de fond, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. Abonnez-vous !!!

Ne cherche pas la paix, engage-toi par amour !

Citation Publié le Mis à jour le

Il ne faut pas chercher la communauté idéale. Il s’agit d’aimer ceux que Dieu a mis à nos côtés aujourd’hui. Ils sont signes de la présence de Dieu pour nous. Nous aurions peut-être voulu des personnes différentes, plus gaies, plus intelligentes. Mais ce sont ceux que Dieu nous a donné, qu’il a choisis pour nous. C’est avec eux que nous devons créer l’unité et vivre l’alliance.

***

Il est difficile de faire comprendre aux gens que l’idéal n’existe pas, que l’équilibre personnel et l’harmonie rêvée ne viennent qu’après des années de lutte et de souffrances et que même là, ils ne viennent que comme des touches de grâce et de paix. Si on cherche toujours son équilibre, je dirais même si on cherche trop sa propre paix, on n’y arrivera jamais, car la paix est le fruit de l’amour et donc du service des autres. A beaucoup de communautaires qui cherchent cet idéal inaccessible, je voudrai dire :

« Ne cherche plus la paix, mais là où tu es, donne-toi ; arrête de te regarder, mais regarde tes frères et sœurs qui sont dans le besoin. Sois proche de ceux que Dieu t’a donné aujourd’hui. Demande-toi plutôt comment aujourd’hui tu peux aimer davantage tes sœurs et tes frères.

Alors tu trouveras la paix : tu trouveras le repos et ce fameux équilibre que tu cherches entre l’intériorité et l’extériorité, entre la prière et l’activité, entre le temps pour toi et le temps pour les autres. Tout se résoudra dans l’amour.

Il ne faut plus perdre de temps à courir après la communauté parfaite. Vis pleinement dans ta communauté aujourd’hui. Arrête de voir les défauts qu’elle a (et heureusement elle en a) ; regarde plutôt tes propres défauts et sache que tu es pardonné, que tu peux à ton tour pardonner aux autres et entrer aujourd’hui dans cette conversion de l’amour »

 

Jean Vanier, La communauté, lieu du pardon et de la fête, p 25.

Télécharger ce texte au format PDF

Les enjeux spirituels de la culture

Citation Publié le Mis à jour le


« Jamais, quand c’est la vie elle-même qui s’en va, on a autant parlé de civilisation et de culture. Et il y a un étrange parallélisme entre cet effondrement généralisé de la vie, qui est à la base de la démoralisation actuelle, et le souci d’une culture qui n’a jamais coïncidé avec la vie et qui est faite pour régenter la vie. Avant d’en revenir à la culture, je considère que le monde a faim et qu’il ne se soucie pas de la culture et que c’est artificiellement que l’on veut ramener vers la culture des pensées qui ne sont tournées que vers la faim. Le plus urgent ne me paraît pas tant de défendre une culture dont l’existence n’a jamais sauvé un homme du souci de mieux vivre et d’avoir faim que d’extraire de ce que l’on appelle la culture, les idées dont la force vivante est identique à celle de la faim. Nous avons surtout besoin de vivre et de croire à ce qui nous fait vivre et que quelque chose nous fait vivre. Et ce qui sort du dedans mystérieux de nous-mêmes ne doit pas perpétuellement revenir sur nous-mêmes dans un souci grossièrement digestif. Je veux dire que s’il nous importe à tous de manger tout de suite, il nous importe encore plus de ne pas gaspiller dans l’unique souci de manger tout de suite, notre simple force d’avoir faim. Si le signe de l’époque est la confusion, je vois à la base de cette confusion une rupture entre les choses et les paroles, les idées, les signes qui en sont la représentation. »

 Citation d’Antonin Artaud, préface de « Le théâtre et son double »

 Texte lu par Léili Anvar sur France Culture dans l’émission les Racines du Ciel du 9 mars 2014

Et si l’on remplaçait le mot « culture » par le mot « christianisme »… ?

 

Si quelqu’un du fond du cœur…

Citation Publié le Mis à jour le

«Si quelqu’un du fond du cœur, murmure un Nom vénérable, ce Nom ne peut signifier que l’Ouvert, une présence humaine qui brise tous les pouvoirs de fer, qui humilie les empire, qui défait fil après fil ou d’un coup tranchant, les filets qui enserrent et emprisonnent. Liberté ! Il n’y a de vérité que la chair, où l’insaisissable origine se donne comme vie et voie, par-delà toute idée, toute théorie, toute sagesse.

Rien n’est rompu, rien n’est brisé, que le sceptre de la mort. Si je murmure le Nom, c’est le nom de tous ceux que j’aime, et de tous ceux que je ne sais pas aimer, et de ces innombrables que je ne connais pas.

Je parle par là une langue inconnue à moi-même, où j’ai toujours tout à apprendre. Elle est habitée du Grand Silence qui terrifie les humains, mais qui est devenu cette chair même, cette présence humaine qui me guérit de tout.»

 Maurice Bellet,

Translation, Croyants (ou non) passons ailleurs pour tout sauver,

Bayard 2011,

p 109